Apprendre le vocabulaire et l’écriture du japonais avec Mnemosyne

Vue du Japon

Apprendre le vocabulaire et l’écriture du japonais avec Mnemosyne 23 décembre 2011  |   Classé dans: Logiciels libres  |   Publié par:

L'interface du logiciel libre Mnemosyne

Introduction

Quand on parle de logiciels libres disponibles pour l’apprentissage du japonais, un nom revient régulièrement : Anki. Ce logiciel libre fonctionnant sur le principe de la répétition espacée (on pose une question autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que la réponse soit assimilée) dispose en effet de fonctions très pratiques pour l’étude du japonais. Si on ajoute qu’il est disponible sous Windows, Linux, Macintosh, appareils mobiles iPhone et Androïd, on peut presque dire que c’est un outil incontournable. Kangei a d’ailleurs déjà publié un tutoriel expliquant comment apprendre le vocabulaire et l’écriture du japonais avec Anki.

Anki n’est cependant pas le seul outil disponible pour ceux qui veulent apprendre le japonais. Il existe un autre logiciel libre fonctionnant de la même façon que Anki : Mnemosyne. Bien qu’apparemment peu utilisé (en tout cas chez les francophones), il dispose de fonctions complètes et a même des avantages par rapport à Anki.

Ce tutoriel vous expliquera comment installer, paramétrer et utiliser Mnemosyne pour apprendre le japonais sous Windows.

NB : pour l’anecdote, Mnemosyne est le nom de l’ancienne déesse grecque de la mémoire.

Installer Mnemosyne

Vous pouvez télécharger la dernière version de Mnemosyne sur son site officiel : http://www.mnemosyne-proj.org/download-mnemosyne.php. Le site Portableapps propose aussi une version portable de Mnemosyne disponible à cette adresse : http://portableapps.com/apps/education/mnemosyne_portable. Installez plutôt cette version portable : elle a l’avantage de ne pas enrichir la base de registre de votre PC – donc de moins le ralentir – et de pouvoir être transportée sur une simple clef USB pour être utilisée après sur un autre PC.

Cliquez sur le lien de téléchargement proposé pour télécharger le fichier d’installation sur votre ordinateur. Le téléchargement fini, double-cliquez sur le fichier et laissez-vous guider par l’assistant d’installation. Vous allez arriver à un moment à une fenêtre vous proposant de choisir dans quel dossier installer Mnemosyne :

installation de la version portable de mnemosyne

Cliquez sur le bouton Parcourir : va s’ouvrir l’arborescence des dossiers et sous-dossiers présents sur votre ordinateur. Sélectionnez le dossier de votre choix par simple clic et validez par OK  pour revenir à la fenêtre d’installation. Cliquez sur Installer.

Une nouvelle fenêtre va s’ouvrir vous montrant la progression de l’installation de Mnemosyne. Cette installation terminée, cliquez sur le bouton Fermer.

Retour haut de page

Configurer Mnemosyne

Avant de lancer Mnemosyne, téléchargez la police de caractère KanjiStrokeOrder  à cette adresse. Le fichier proposé en téléchargement est un fichier zip : téléchargez-le à l’emplacement de votre choix sur votre ordinateur, décompressez-le et installez le fichier KanjiStrokeOrders.ttf contenu dans le dossier C:WindowsFonts.

Cette police de caractère n’est pas obligatoire mais elle a l’avantage de permettre d’afficher l’ordre d’écriture des traits composant les kanjis. Vous pourrez ainsi apprendre avec Mnemosyne l’ordre d’écriture des kanjis, chose indispensable dans l’étude du japonais.

Lancez Mnemosyne, soit en double-cliquant sur son icône présente après son installation sur le bureau de Windows, soit en allant chercher le dossier portant son nom à l’emplacement où il a été installé puis en double-cliquant sur l’icône le représentant.

La fenêtre suivante s’ouvre :

mnemosyne à la première ouverture

Vous pouvez remarquer que Mnemosyne affiche par défaut une fenêtre d’astuces et de conseils du jour. Cliquez sur le bouton Fermer. Si vous ne souhaitez pas voir cette fenêtre à chaque démarrage, décochez la case Afficher les astuces au démarrage.
Vous avez devant vous la fenêtre principale du logiciel :

la fenêtre principale de mnemosyne

Créons d’abord le fichier (qu’on peut appeler aussi paquet de cartes) qui va contenir l’ensemble de nos cartes : sélectionnez le menu FichierNouveau. Mnemosyne vous propose de l’enregistrer dans le dossier .mnemosyne, dossier qui a été créé à la racine de Mnemosyne au moment de son installation. Vous pouvez l’enregistrer bien sûr ailleurs mais il est conseillé, pour plus de facilité d’utilisation, d’enregistrer à cet emplacement.
Entrez le nom de votre choix dans le champ de saisie proposé (ici a été choisi le nom japonais) puis validez par Enregistrer. Vous pouvez voir que les paquets de cartes de Mnemosyne portent l’extension .mem.

enregistrement d'un fichier avec mnemosyne

Vous revenez à la fenêtre principale de Mnemosyne. Configurez les paramètres par le menu PréférencesConfigurer Mnemosyne. La fenêtre suivante s’ouvre :

les paramètres de configuration de mnemosyne

Dans les Options d’affichage en haut, mettez la valeur d’agrandissement des caractères non latins de 0 à 55 points. Vous pouvez bien sûr entrer une autre valeur : celle donnée ici est celle qui est utilisée par l’auteur de ces lignes.

Retour haut de page

Créer une carte simple

Créez une nouvelle carte par le menu Jeu de cartesAjouter des cartes. La fenêtre suivante s’ouvre :

la création d'une carte à deux entrées avec mnemosyne

Ce modèle de carte est le modèle le plus simple à deux entrées : Question et Réponse. Il n’est pas adapté pour l’étude du japonais qui nécessite des cartes à 3 entrées : écriture en kanji, prononciation en hiragana et sens en français.
Pour créer ce type de carte, très simple : faites un clic droit sur un des champs Question ou Réponse et, dans le menu s’ouvrant, sélectionnez Carte à 3 faces.
Mnemosyne vous crée une carte à 3 entrées : Forme écrite, Prononciation et Traduction parfaitement adaptée pour l’étude des langues à écriture non latine comme le japonais.

création d'une carte à 3 entrées avec Mnemosyne

Dans le champ Forme écrite situé en haut, entrez le mot en écriture kanji de votre choix. Vous pouvez copier-coller des termes japonais en écriture kanji que vous trouverez sur des dictionnaires en ligne comme dictionnaire-japonais.org. ou Japanese Kanji Dictionary. Entrons par exemple par copier-coller dans le champ Forme écrite le mot composé de deux kanjis signifiant « Accident » puis dans le champ Prononciation l’écriture en caractères hiraganas et enfin dans le champ Traduction le sens en français.

l'entrée d'un terme en écriture kanji avec mnemosyne

Vous pouvez remarquer tout en haut un menu déroulant Catégorie vous proposant de rattacher votre carte à une catégorie que vous pouvez créer selon votre choix. Pour l’instant ce champ est vide à part une seule catégorie <défaut> créée, comme son nom l’indique, par défaut. Pour créer une nouvelle catégorie,modifier le nom <défaut> en un nom correspondant à la catégorie que vous voulez créer comme, par exemple, Noms communs.
Vous pouvez cliquer sur le bouton Aperçu en bas à gauche pour afficher un aperçu de votre carte telle qu’elle s’affichera quand vous réviserez. Cliquez pour finir sur la note initiale que vous attribuez à votre carte : de 0 (inconnue) à 5 (parfaitement maîtrisée). Vous revenez alors à la fenêtre vierge de création d’une nouvelle carte.
Mnemosyne a créé non pas une mais deux cartes. La première : question en écriture kanji et réponse avec prononciation en écriture hiragana et sens en français. La seconde : question en français et réponse avec prononciation en écriture hiragana et écriture kanji.

Retour haut de page

Ajouter à votre carte des éléments multimédias (image, son)

Voyons maintenant comment créer une nouvelle carte à laquelle nous rajouterons des éléments multimédias (image, son). Même manipulation que précédemment : entrée dans le champ Forme écrite du terme japonais en kanji, dans le champ Prononciation de l’écriture en caractères hiraganas et dans le champ Traduction du sens en français.
Les éléments multimédias seront ensuite rajoutés dans le champ Prononciation : de cette façon quand vous réviserez ils s’afficheront et/ou se liront en même temps que la réponse à la question posée (c’est la méthode utilisée par l’auteur de ces lignes mais vous pouvez bien sûr en utiliser une autre).
Placez le curseur de votre souris juste après le dernier caractère en hiragana du champ Prononciation puis faites un clic droit et dans le menu s’ouvrant sélectionnez Insérer un son.
Naviguez ensuite via la fenêtre s’ouvrant jusqu’à l’emplacement où est présent votre son, choisissez-le par simple clic puis validez votre choix par Ouvrir (les formats supportés sont wav, mp3, ogg et mid).

Vous pouvez voir dans le champ Prononciation, juste à côté des caractères en hiragana, s’afficher l’emplacement du son que vous avez sélectionné (ci-dessous).

insertion d'un son dans une carte avec mnemosyne
L’opération est exactement la même pour rajouter une image (formats supportés : png, gif, jpeg, bmp et jpeg).
Vous pouvez remarquer que le nom de la catégorie proposé par défaut est celui été attribué à la carte précédente, c’est-à-dire Noms communs. Ici nous avons rajouté un verbe donc créons une autre catégorie en modifiant le nom Noms Communs en Verbes.
Par la suite quand vous créerez d’autres cartes attribuables à l’une ou l’autre de ces catégories vous n’aurez pas besoin de ressaisir le nom des catégories à chaque fois mais de les sélectionner via la menu déroulant proposé.
Choisissez ensuite la note initiale que vous attribuez à votre carte, ajoutez autant de carte que vous en avez besoin puis sortez de l’édition des cartes par le bouton Quitter en bas à droite.

Retour haut de page

Réviser vos cartes

Les différentes cartes créées, nous pouvons commencer à travailler. Revenons sur l’interface principale de Mnemosyne.

débuter l'apprentissage des cartes en japonais avec mnemosyne

Vous pouvez voir tout en bas à droite les mentions suivantes :

  • Cartes planifiées : indique le nombre de cartes qui ont déjà été revues et dont la révision est prévue  (ici 0 car nous n’avons encore révisé aucune carte)
  • Non mémorisées : nombre de cartes qui ne sont pas assimilées (ici 0 car nous n’avons encore révisé aucune carte)
  • Total : nombre total de cartes présentes dans notre paquet (ici 4 car comme vu précédemment nous avons crée 2 modèles de cartes avec pour chacune question en français et question en kanji donc 4)

Par défaut, Mnemosyne vous proposera de réviser les cartes présentes dans toutes les catégories. Si vous souhaitez n’activer qu’un ou certaines catégories, sélectionnez-les par le menu Jeu de cartesActiver les catégories.
Cliquez sur le bouton Apprendre en avance situé en bas de l’interface principale de Mnemosyne. La fenêtre suivante s’ouvre :

mnemosyne demande le sens d'un kanji

En haut de l’écran central un mot en caractères kanjis : la question que vous pose Mnemosyne. Vous pouvez remarquer que,grâce à la police de caractères KanjiStrokeOrder installée au début de ce tutoriel, s’affiche l’ordre d’écriture des traits composant les kanjis.
A vous maintenant de trouver la prononciation en japonais et le sens du mot. Faites chauffer vos neurones et quand vous êtes sûrs de votre réponse cliquez sur Afficher la réponse. La fenêtre suivante va s’afficher :

mnemosyne donne la réponse au sens et à la prononciation d'un kanji

Dans la partie inférieure de la carte s’affiche la réponse : écriture en hiragana et sens en français. Si vous avez joint un fichier audio au champ Prononciation comme vu précédemment au moment de la création de la carte, il va se jouer à ce moment.
Cliquez ensuite sur les boutons correspondant à la facilité avec laquelle vous avez répondu à la question : de 0 (inconnue) à 5 (parfaitement maîtrisée). Selon le niveau de difficulté, Mnemosyne reposera la question dans un délai plus ou moins long.
Une fois votre réponse choisie, Mnemosyne passe automatiquement à une autre question. Voici l’exemple d’un autre type de question cette fois à partir du français :

mnemosyne demande la traduction en japonais d'un terme en français

A vous de trouver l’équivalent de ce terme en japonais puis à Afficher la réponse quand vous l’avez trouvé :

mnemosyne donne l'écriture et la prononciation en japonais de la traduction d'un terme français

Cette fois Mnemosyne vous affiche la réponse avec en haut écriture en caractères kanjis et en bas prononciation en caractères hiraganas. Dans les deux cas, vous pouvez remarquer que s’affiche l’ordre d’écriture des traits composant les deux types de caractères, ceci grâce à la police KanjiStrokeOrder installée au début de ce tutoriel.
Cliquez sur le bouton correspondant à votre réponse et continuez à réviser vos cartes de la même façon. Une fois que vous avez fini toutes vos cartes, Mnemosyne revient à son interface principale sur laquelle vous étiez avant de commencer à réviser. Vous pouvez bien sûr choisir d’arrêter votre session de révision au moment où vous le souhaitez.

Si vous préférez travailler avec des cartes déjà prêtes, sachez que des cartes d’étude du japonais sont à disposition en libre téléchargement.

Retour haut de page

Utiliser Mnemosyne sous téléphones mobiles

Les cartes créées avec Mnemosyne peuvent être révisées sous smartphones Android mais aussi sous téléphones mobiles « classiques » fonctionnant sous Java (BlackBerry, Nokia, Motorola, Sony Ericsson …). Des extensions et applications spécifiques sont pour ceci à votre disposition :

  • Mnemogogo, extension pour Mnemosyne permettant d’exporter vos cartes pour qu’elles soient révisables sous téléphones mobiles.
  • Mnemojojo, version de Mnemosyne  permettant de réviser vos cartes exportées sous téléphones mobiles « classiques » fonctionnant sous Java (BlackBerry, Nokia, Motorola, Sony Ericsson …). Mnemojojo ne permet cependant pas d’éditer les cartes
  • Mnemododo, version de Mnemosyne permettant de réviser vos cartes exportées sous smartphones Android.  Comme Mnemojojo, il ne permet pas d’éditer les cartes

Mnemogogo et Mnemojojo peuvent être téléchargés gratuitement à cette adresse. Mnemododo est quant à lui disponible sur l’Android Market au prix de 3 Euros.

NB : le site du développeur de ces différentes applications affirme que Mnemododo et Mnemojojo peuvent travailler avec des cartes incluant image et son mais sachez que les cartes exportées avec Memogogo n’incluent pas les sons et images qui ont pu être joints avec Mnemosyne.

Pour utiliser Mnemogogo, d’abord téléchargez-le et dézippez-le depuis cette adresse. Installez ensuite le dossier mnemogogo et le fichier mnemogogo_plugin.py dans le dossier plugins de Mnemosyne. Si vous avez installé la version portable de Mnemosyne, ce dossier se trouve à l’adresse suivante : Emplacement d’installation de Mnemosyne/MnemosynePortable/Data/Mnemosyne/.mnemosyne/plugins.
Lancez ensuite Mnemosyne et sélectionnez le menu Jeu de CartesMnemogogo. Dans la fenêtre s’ouvrant, cliquez sur l’onglet Options :

les options de mnemogogo

Voici à quoi servent les différents menus disponibles :

  • Number of days to export : choisissez le nombre de jours pendant lequel vous pourrez travailler avec votre fichier Mnemosyne exporté. Choix conseillé : entre 5 et 8 jours
  • Synchronisation path : choix, via le bouton Browse, de l’emplacement dans lequel sera enregistré votre fichier. Si vous avez branché votre appareil mobile sur votre ordinateur via un port USB, vous pouvez en profiter pour exporter directement sur ce mobile. C’est d’ailleurs ce dernier choix qui est conseillé si vous possédez un appareil mobile « classique » fonctionnant sous Java (BlackBerry, Nokia, Motorola, Sony Ericsson …)
  • Interface : choix du type d’appareil mobile sur lequel seront exportées vos cartes. Soit un appareil mobile fonctionnant sous Java : Mnemojojo (J2ME), soit un appareil Android : Mnemododo (Android)
  • Exported image limits : une option vous permettant de modifier la taille des images du paquet de cartes exporté. A (éventuellement) modifier selon la résolution de l’écran de votre appareil mobile.

Ces différents paramètres réglés à votre choix, cliquez sur l’onglet Synchronise :

synchronisation entre mnemogogo et mnemosyne

Cliquez sur le bouton Export pour lancer l’opération d’enregistrement de la version pour mobile de votre paquet de cartes. L’opération terminée, ce bouton deviendra grisé et inactif. A partir de ce moment, vous ne pourrez plus (en tout cas temporairement), réviser vos cartes avec Mnemosyne, bien qu’il soit toujours possible d’en ajouter, éditer ou supprimer. Il n’est en effet pas possible de réviser à la fois et avec Mnemosyne et avec Mnemojojo/Mnemododo.

Quand vous aurez fini la session de révision sur votre téléphone mobile, session dont vous avez auparavant choisi la durée dans l’onglet Options-Number of days to export de Mnemogogo, réimportez avec Mnemogogo vos cartes sur votre ordinateur via l’onglet SynchroniseImport :

importer mnemogogo à mnemosyne

Retour haut de page

Conclusion

Ce tutoriel vous aura montré un bref aperçu des fonctions du logiciel Mnemosyne. Anki, logiciel le plus connu de ce type de de logiciels d’apprentissage, a beaucoup d’avantages : disponibilité sous iPhone, très nombreuses extensions et paquets de cartes pour l’étude du japonais disponibles en libre téléchargement, nombreuses options permettant de régler très finement les paramètres de révision, possibilité d’insérer des vidéos aux cartes ….
Mais Anki est tellement utilisé qu’il en fait oublier d’autres logiciels du même genre comme Mnemosyne qui a des atouts :  interface simple, ‘essentiel des fonctions qu’on attend de ce type d’outil, possibilité de classer ses cartes en différentes catégories, d’exporter les paquets de cartes sous différents types d’appareils mobiles …

A chacun de choisir l’un ou l’autre de ces outils.

Retour haut de page

Autres articles à lire :

Faites tourner l’info : le 23 décembre 2011. Classé dans Logiciels libres. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *

Site web

Commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href=”” title=””> <abbr title=””> <acronym title=””> <b> <blockquote cite=””> <cite> <code> <del datetime=””> <em> <i> <q cite=””> <strike> <strong>

Widgetized Section

Go to Admin » appearance » Widgets » and move a widget into Footer2 Widget Zone

Liens

Vue du Japon ConnexionPropulsé par WordPress – VF par Wolforg – Designed by Gabfire Themes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *