Baisse record du tourisme au Japon en 2011

Plus de 10 mois après l’accident de Fukushima, le Japon en est toujours aux prises avec les retombées – c’est cette fois l’industrie du tourisme qui subit les conséquences de la catastrophe.

Selon les chiffres publiés ce mardi 17 janvier par le gouvernement japonais, le nombre d’entrées de ressortissants étrangers au Japon est en effet passé de 9,45 millions en 2010 a 7,14 millions en 2011, soit une chute de 24,4 % .

Le nombre de ressortissants étrangers entrant pour la première fois au Japon – chiffre excluant les expatriés vivant au Japon et y retournant après un séjour dans leur pays natal – montre la même tendance. Le Bureau de l’Immigration du Ministère de la Justice a ainsi déclaré que le nombre des premières entrées de ressortissants étrangers au Japon est passé de 7,92 millions en 2010 à 5,45 millions en 2011, en baisse de 31,2 %.

D’après le gouvernement japonais, la catastrophe de Fukushima et la valeur élevée du Yen sont les deux facteurs expliquant cette forte baisse du tourisme au Japon.

Les Sud-Coréens sont les étrangers les plus nombreux à visiter le Japon : ils représentaient 28,3 % du total des visiteurs étrangers en 2011.

Un représentant de l’Organisation Nationale du Tourisme japonais a déclaré que avril a été le mois de l’année 2011 où le tourisme avait le plus baissé, s’effondrant de plus de 80% par rapport à la même période un an auparavant.

« Il (le tourisme) a fortement chuté juste après la catastrophe mais a progressivement remonté à la fin de l’année » déclare ce représentant. « Au début les gens étaient très inquiets des conséquences de la catastrophe, mais il semble que les visiteurs qui avaient déjà prévu de voyager au Japon sont progressivement revenir. »

Néanmoins, il faudra encore du temps pour que le Japon retrouve les excellents chiffres du tourisme  de l’année 2010.

« Nous espérons vraiment que les touristes viendront visiter le Japon pendant la saison des hanamis (floraison des cerisiers) cette année« .

Sur le terrain, les propriétaires de magasins dans les destinations touristiques populaires disent que 2011 a été la pire année jamais enregistrée.

Shigemi Fuji, propriétaire d’un magasin dans l’importante destination touristique de Nakamise Street du quartier de Asakusa à Tokyo a déclaré à CNN que, juste après la catastrophe, les rues s’étaient complètement vidées.

«Je suis dans cette affaire  depuis 60 ans, mais je n’avais jamais rien vécu de tel auparavant« , a-t-il dit.

La combinaison de la catastrophe de Fukushima et de la crise économique en Europe a encore  un effet négatif sur les affaires, a-t-il dit.

« Avant la catastrophe, nous avions  des touristes étrangers venant en groupes entiers par autobus« , a-t-il noté. « Alors que je vois le même nombre d’étrangers dans la rue maintenant, ils semblent avoir resserré leurs cordons de la bourse en raison de la vigueur du yen et la crise économique en Europe. »

Source article : CNN

Autres articles conseillés :

Faites tourner l’info :Email

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *