La cuisine japonaise

La cuisine japonaise

Quand on pense à la cuisine japonaise, le premier plat qui vient spontanément à l’esprit est le sushi. Il est à la cuisine japonaise un peu l’équivalent des cuisses de grenouille à la cuisine française ou des pizzas à la cuisine italienne : un plat emblématique à l’étranger mais très loin de représenter l’ensemble de la cuisine japonaise qui est beaucoup plus variée qu’on ne le croit.

Il faut savoir que les Japonais ignorent l’ordre des repas à l’occidentale avec entrée, plat principal, fromage et/ou dessert. Un repas japonais se compose de plusieurs plats servis et consommés ensemble, le plus souvent une soupe avec un plat principal accompagné de riz et de salaisons ou/légumes. Fromages et desserts sont quasi-inexistants. La plupart du temps, les Japonais ne boivent pas de boissons fraîches pour accompagner le repas mais du thé vert.

Parmi les nombreux plats et accompagnements de la cuisine japonaise, en voici une liste non exhaustive :

  • sushis : faut-il encore les présenter ? Ces bouchées de riz vinaigré au poisson enveloppées d’algues ont fait le tour du monde
  • sashimi : très connues aussi sont ces tranches de poisson cru servies sur une boulette de riz. A noter qu’en japonais le terme sashimi signifie au sens propre du poisson cru simple servi sans accompagnement
  • sukiyaki  et shabu-shabu : fondues à la viande accompagnées de légumes et de tofu (NB : le tofu est de la pâte de soja)
  • soupe miso : soupe à base d’un autre genre de pâte de soja
  • yakitori : brochettes de poulet aux légumes. A noter que ce plat est d’origine européenne : ce sont en effet les marchands portugais qui l’ont apportés au 16ème siècle
  • okonomiyaki : sorte de galette composée de viande, de légumes et de fruits de mer
  • teppanyaki : viandes, fruits de mer ou légumes cuits sur plaque chauffante
  • tenpura : beignets frits de poissons, légumes ou crevettes. Peut-être le plat le plus calorique de la cuisine japonaise !
  • katsudon : riz mélangé à du porc pané
  • ramens : pâtes servies en bouillon avec accompagnement de morceaux de viandes ou de légumes
  • udons : autres pâtes assez épaisses qui peuvent être servies chaudes ou froides
  • sobas : nouilles de sarrasin
  • korokke : sorte de croquette frite faite de purée de pomme de terre et de viande hachée. Le plat familial par excellence : vous ne pourrez donc en profiter que si vous êtes invités chez des Japonais (ou mieux, si vous apprenez à les faire vous-mêmes !). Aucun restaurant japonais, ni au Japon ni à l’étranger n’en sert.

Les desserts japonais, sans être inexistants, sont peu nombreux, ceci du fait de l’absence de tradition du dessert en fin de repas : les restaurants japonais en France servent d’ailleurs souvent comme desserts des spécialités françaises. On peut cependant citer des gâteaux comme les daifukus, faits de pâte de riz et de haricots rouges sucrés ou les dorayakis, sortes de brioches fourrées elles aussi aux haricots rouges sucrés. Moins riches que nos bonnes vieilles pâtisseries mais aussi beaucoup moins caloriques.

La boisson d’excellence qui va avec tous ces plats est le thé vert, thé dont les Japonais sont de grands consommateurs et qui aurait beaucoup de bienfait pour la santé mais d’autres thés existent comme le Genmaïcha, thé vert mélangé à des grains de riz grillés (excellent !) ou le thé Olong, thé de couleur brune d’origine chinoise très consommé au Japon comme dans toute l’Asie : un peu moins bon que le thé vert mais il aurait aussi de grands bienfaits pour la santé. Du côté des alcools, il existe 4 grandes bières japonaises : Kirin, Sapporo, Asahi et Suntory.
Comme on est parti dans les alcools, quelques mots sur l’alcool japonais par excellence : le saké. A ce sujet, sachez que le terme saké désigne en japonais au sens propre toutes les boissons alcoolisées. L’alcool fort à base de riz appelé saké dans nos contrées est appelé en japonais nihonshu : il en existe différents genres selon qu’ils soient servis chauds ou froids ou selon leurs degrés d’alcool, qui peuvent être très variés.

 

Articles relatifs :

Faites tourner l’info :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *